La vision du logement de Nicolas Sarkozy et François Hollande

Les deux principaux candidats à l’élection présidentielle investissent la thématique du logement avec des propositions souvent très fortes. Comment seraient impactés les propriétaires de biens immobiliers ?

La thématique du logement commence à s’imposer comme un thème majeur de la campagne présidentielle française. Les deux candidats rivalisent de propositions pour améliorer la situation dans le domaine. Les prétendants sont d’accord pour rendre éligibles un plus grand nombre de terrains appartenant à l’état à la construction de logement et prioritairement sociaux. Nicolas Sarkozy privilégie des ventes aux sociétés d’HLM ou au privé à des prix plus bas que ceux du marché, mais avec l’obligation de proposer dans les programmes de construction des loyers très accessibles. François Hollande est lui dans une disposition de cession gratuite aux maires des communes pour les inciter à accroitre le nombre de logements sociaux sur leur ville.

Un encadrement des loyers plus sévère ?

Les propriétaires pourraient être confrontés à un plus grand contrôle du prix des loyers sur des territoires ou ceux-ci ont tendance à exploser. Le candidat socialiste propose ainsi une régulation totale de l’état, une mesure impossible à mettre en œuvre pour le camp Sarkozy qui dénonce un risque d’une chute brutale de l’investissement immobilier. Nicolas Sarkozy souhaite lui autoriser tous les promoteurs à accroitre la capacité de construction sur un terrain de 30 %. Le but poursuivi par les deux camps est la baisse du prix du logement, François Hollande va lui encore plus loin en voulant inciter les propriétaires à vendre leurs terrains constructibles sous peine d’une fiscalité accrue.

Mots-clefs : ,