Longtemps attendue, une baisse des prix dans le domaine de l’immobilier s’est amorcée depuis le début de l’année 2012.

De plus, selon une enquête menée par une université parisienne reconnue, montre qu’une baisse notable située entre 8 et 14 % aura lieu entre aujourd’hui et 2014. A vrai dire, deux situations peuvent avoir lieu dans les deux prochaines années. La première est relative à une stabilisation de la croissance en France. Si tel est le cas, les taux pourront se maintenir à environ 4 % pendant 20 ans. Suite à cela, le volume des logements neufs reculerait et les prix baisseraient de 8 %. Dans la deuxième situation, la France serait en récession (croissance négative) et les taux des crédits immobiliers grimperaient à 5 %, voire 5,50 %.

Une baisse conséquente

Dans ce cadre, les chantiers de logements neufs seraient encore moins nombreux, ce qui ferait baisser le prix de l’immobilier ancien de l’ordre de 5 à 7 % par an, d’où une baisse globale de 14 % d’ici à 2014. Même si ces scénarios sont à prendre avec les pincettes, tout porte à croire que les prix sont voués à baisser drastiquement dans les prochaines années en France dans le secteur de l’immobilier. L’amorce de ces dernières semaines laisse donc augurer de beaux jours pour les investisseurs, en espérant que les banques jouent le jeu en évitant une envolée des taux d’intérêt sur 20 ans notamment.