En cette période de rentrée, tous les étudiants sont à la recherche d’un logement afin de pouvoir vivre sur leur lieu d’étude. Ils s’agit là d’un véritable parcours du combattant tant les loyers ont flambé et les conditions d’accès se sont durcies, Etat des lieux en France.

Une hausse généralisée des loyers

Comme on pouvait s’y attendre, les loyers des logements étudiants sont en hausses. Le prix d’un simple studio a augmenté d’environ 4 % en moyenne au sein de l’hexagone, à noter la hausse importante de ce type de bien à Toulouse puisque l’augmentation est de 11 %. Heureusement, dans certaines villes, le prix a baissé de l’ordre de 3 % comme à Bordeaux ou encore à Lyon.

La moyenne du loyer pour un studio en location en France est de 318 euros sans compter Paris où le prix médian est de 673 euros. La hausse amorcée est la même concernant les 2 pièces, surtout à Nice et une nouvelle fois à Toulouse où la hausse est de 9 %. Des baisses sont à noter à Strasbourg, à Montpellier comme à Lille.

Paris explose les compteurs

Malheureusement pour les étudiants parisiens, en intra-muros, les prix se sont envolés. A titre d’exemple, le prix médian pour un « 2 pièces » est de 1 121 euros par mois. Face à cette envolée, le gouvernement souhaite créer plus de 9 000 logements étudiants afin d’équilibrer les prix du marché qui ne cessent de grimper au fil des rentrées.