En Chine, tout est démesuré, à ce titre, le marché de l’immobilier local ne déroge pas à cette règle. A tel point, qu’il n’est plus possible d’acheter un logement si l’on n’est pas Chinois, c’est notamment le cas à Shanghai, cette ville tentaculaire de plus de 18 millions d’habitants.

Des achats immobiliers fermement réglementés

Afin d’éviter la hausse continue des biens immobiliers à Shanghai, les autorités locales ont pris des mesures plutôt drastiques en la matière. En effet, dans un premier temps, les foyers (célibataire comme famille) n’avaient pas le droit de posséder plus de 2 biens immobiliers, l’objectif étant d’éviter toute spéculation. Concernant les étrangers, nombreux à Shanghai, eux ne pouvaient pas acheter plus d’un bien.

Récemment, cette loi s’est considérablement durcie puisque ces derniers ne peuvent plus acheter de bien immobilier, ne serait-ce qu’un seul… Aussi, les « locaux » sont définis par plusieurs règles comme le fait d’avoir des membres de sa famille à Shanghai ou encore d’y travailler depuis plus de 84 mois.

Un marché immobilier incroyable

Il est important de noter que la valeur des biens immobiliers a augmenté de 300 % en moins de 10 ans. Nombreux sont les Chinois qui évoquent une forme de discrimination puisque les particuliers pouvant acheter un bien immobilier sont bloqués par ces mesures.

On peut légitimement se demander jusqu’où va aller cette mesure, enfin, certains évoquent le proche déclin de la Chine au niveau économique, cette mesure n’en serait qu’un témoin…