L’Observatoire des Loyers de l’Agglomération Parisienne (OLAP) vient de publier ces chiffres sur l’évolution des prix des loyers sur l’année 2011, à Paris et sur une sélection de grandes villes en province. La tendance reste à la hausse.

Paris toujours sous tension

La capitale parisienne apparait toujours sous tension en ce qui concerne les niveaux moyens du prix des loyers, l’OLAP constate ainsi une hausse de 2,6 % qui témoigne d’un marché qui est encore loin d’amorcer une phase de décrue.

En province les prix sont en hausse modérée de 1,5 % sur les grandes villes étudiées par l’OLAP, Besançon, Bordeaux, Grenoble, Brest, Aix en Provence, Lille, Lyon, Rennes, Strasbourg, Nancy ainsi que Toulouse.

Le contraste reste criant entre la capitale et le reste de l’hexagone,  avec un accès à la location qui se raréfie pour de nombreux profils de potentiels locataires chaque année.

Des hausses notables au moment de la relocation

Le changement de locataire est souvent l’occasion de réviser le niveau du loyer et les hausses apparaissent comme importantes. L’augmentation est en moyenne de 7,3 % pour la région parisienne, avec Paris qui présente la hausse la plus forte, pour 10,8 %.

Pour la province, la relocation entraine une hausse moyenne de 1,9 %, un chiffre qui prouve encore la particularité parisienne sur le marché locatif. Les chiffres de 2012 pourraient quelque peu évoluer, notamment avec les velléités du gouvernement de contrôler les loyers sur des territoires identifiés comme sensibles concernant les prix pratiqués.