Passer par un système de vente aux enchères pour la vente ou l’achat d’un bien immobilier est un moyen encore confidentiel, qui ne manque pourtant d’atouts. De bonnes affaires sont à saisir régulièrement, il s’agit d’une alternative sérieuse aux techniques plus traditionnelles.

Les règles de la vente aux enchères

Des pépites immobilières sont souvent mises en vente aux enchères que ce soit de l’initiative de propriétaires soucieux de vendre au meilleur prix de manière rapide ou dans le cadre de saisies. Pour un investisseur, il est nécessaire de préparer avec sérieux la séance de ventes. Il est nécessaire de voir son prêt immobilier accepter par son établissement bancaire dans la mesure où 20 % de la somme qui est mise à prix doit être déposée en consignation par chèque bancaire le jour de la vente. Il est possible de visiter les biens avant les enchères en s’adressant directement au notaire qui endosse le rôle d’agent immobilier. Les enchères se déroulent selon l’enchérissement qui se termine lorsque les bougies symbolisant le temps de la vente sont totalement consumées, le dernier enchérisseur remportant le bien.

L’assurance du prix du marché

Au contraire d’une négociation classique, la vente aux enchères permet de payer son bien immobilier au prix réel du marché. Le point d’équilibre est plus facilement entre l’offre et la demande, l’enchérissement s’établissant en moyenne à 75 % de la valeur estimée du bien. De quoi parfois réaliser des investissements très favorables dans la mesure où l’on aborde la vente avec application.