En cette période de crise et de transition sur le marché immobilier, il est intéressant de connaitre les prix pratiqués aux 4 coins de l’hexagone dans le neuf.

Entre 2010 et 2011, certaines variations sont étonnantes. C’est notamment le cas à la hausse pour Strasbourg et Nantes qui enregistrent respectivement des bonds de 9,5 % et de 8,3 %. A la baisse, les prix du neuf à Angers reculent de 4,3 % et de 1,7 % à Nice. En moyenne, la hausse est de 3 à 4 % comme c’est le cas à Toulouse, à Grenoble, à Annecy, à Brest ou encore à Lille. D’autres villes ont connu des hausses notables comme Bordeaux avec un bond de 6 % ou encore Lyon avec 6,2 %. Les prix en eux-mêmes sont de 2938 euros le mètre carré à Angers, 2987 euros le mètre carré à Rennes, 3284 euros le mètre carré à Lille, 3749 euros le mètre carré à Lyon ou encore 4880 euros le mètre carré en Ile-de-France.

Les prix vont se stabiliser

En somme, malgré des informations très négatives pour le marché de l’immobilier durant toute l’année 2011, les hausses ont été plutôt sages en région. Toutefois, les spécialistes du secteur ont toutes les peines du monde à évoquer les fluctuations qui s’opéreront durant l’année 2012. Selon plusieurs sources, les prix devraient se stabiliser car le plus gros de la crise est passé. Reste à connaitre les potentielles modifications législatives qui pourront être réalisées par le prochain président de la république. Cela pourrait donner un coup de fouet au marché hexagonal.