En ce premier trimestre 2012, le marché immobilier reprend son souffle après une année 2011 particulièrement complexe qui a été marquée par la rigidification du PTZ, la fin annoncée de la loi Scellier et une hausse notable des loyers.

Heureusement, depuis le début de l’année, la tendance des prix à l’achat est à la baisse. Face à cette conjoncture les prix des loyers baissent dans certaines régions mais grimpent toujours dans d’autres. Attardons-nous sur les villes dont les prix baissent. A titre d’exemple, les prix à Rueil Malmaison dans la banlieue parisienne ont baissé de 5,3 %, à Antibes de 4,9 %, à Rouen de 4,5 %, à La Rochelle de 4,2 %, à Saint-Nazaire de 3 %, à Bordeaux de 2,6 %, à Marseille de 0,7 % ou encore à Strasbourg de 0,6 %. En tout, plus de 42 villes de plus de 60 000 habitants ont des prix qui baissent. Concernant la hausse, il y a 38 villes concernées.

Des investissements immobiliers à réaliser

Les prix à Niort ont augmenté de 9 %, à Nanterre en banlieue parisienne de 8,4 %, à Courbevoie de 7,1 %, à Versailles de 6,6 %, à Brest de 6,2 %, à Valence de 3,4 %, à Metz de 2,5 % ou encore à Clermont-Ferrand de 4,2 %. Il y a donc une véritable régionalisation des prix puisqu’aucune harmonie n’est visible. Dans certaines contrées, il peut apparaitre intéressant de réaliser des investissements immobiliers dès à présent. De bonnes affaires peuvent être réalisées alors restez aux aguets. L’investissement immobilier pourrait être la bonne surprise de cette année 2012.