Qu’on se le dise, avec la flambée des prix à l’achat, il n’est pas étonnant que le prix des loyers augmente de la sorte. En moins de 10 ans, les prix ont explosé, que ce soit à Paris comme en région.

Dans un tel contexte, une récente étude menée par l’INSEE a de quoi donner des frissons dans le dos. Cette dernière révèle notamment qu’un Français sur cinq dépense environ 40 % de leur revenu dans leur foyer. La somme prise en compte comprend le loyer, les charges, l’électricité et la consommation d’eau. Ce calcul permet de définir le taux d’effort qui est relatif à toutes les dépenses à mener pour son habitation. Même si ce dernier est relativement stable depuis l’an 2000, il est en nette augmentation au sein des populations les plus défavorisées qui peinent de plus en plus à subvenir à leurs besoins en matière de logement.

40 % des revenus sont dépensés dans le logement

Il est important de noter que les loyers ont encore augmenté lors du quatrième trimestre 2011 de 2,1 %. Aussi, le logement reste le premier foyer de dépenses, loin devant l’alimentation notamment. Aussi, il est intéressant de souligner que la « surface moyenne » par habitant est de 41 mètres carrés. En somme, si on met ces chiffres au taux d’endettement préconisé par les banques de 33 %, alors cela peut représenter un frein supplémentaire pour l’accession à la propriété.