Dans un marché immobilier en progression en ce début d’année 2012 après un exercice 2011, les candidats à l’élection présidentielle, dont Nicolas Sarkozy, viennent de réaliser une promesse concernant les frais de notaire.

En effet, dans le cadre d’une opération immobilière, des droits de mutation sont perçus par les notaires qui reversent alors une partie de cette somme aux collectivités (ville, département). Il est important de noter qu’en moyenne, les frais de notaire représentent plus de 5 % du prix total de la transaction, une somme non négligeable donc. Dans ce cadre, Nicolas Sarkozy a émis le souhait de réduire de 50 % les frais liés aux droits de mutation. Alors que cela permettrait de réduire le prix final du bien immobilier convoité, d’autres intervenants estiment que cela ne va faire que repousser la date d’investissement des particuliers qui seront alors dans l’attente de la mise ne place de cette mesure.

Les frais de notaire équivalent à 5 % du prix total d’une acquisition

D’autres évoquent aussi le fait que les vendeurs vont alors en profiter pour augmenter le prix de leur bien, cela n’est effectivement pas impossible. De leur côté, les collectivités pourraient alors augmenter les impôts afin de récupérer le manque à gagner. Si tous les intervenants jouent le jeu, cela pourrait participer à la relance du secteur immobilier sur le long terme. Reste toutefois à connaitre les dates de mise en place, et surtout, de savoir ce le candidat de l’UMP sera réélu.