Alors que l’année 2012 restera dans les annales concernant le secteur immobilier, une récente étude menée nous permet d’en savoir plus sur le profil des emprunteurs. Les taux des crédits immobiliers sont très bas depuis plusieurs semaines mais les ventes ne décollent pas. Quel est le salaire nécessité pour acheter en cette fin d’année 2012 ?

Des disparités selon les régions

 

A titre d’exemple, il est intéressant de comparer les apports moyens et les revenus moyens des personnes obtenant un crédit immobilier.

 

A Montpellier, le revenu moyen du foyer (2 personnes) est de 3 500 euros et l’apport de 25 000 euros, alors qu’à Toulouse qui n’est qu’à quelques centaines de kilomètres, le revenu moyen est de plus de 5 000 euros et l’apport médian de 37 000 euros.

 

Bien sûr, Paris bat tous les records puisque le revenu moyen du foyer est de plus de 6 000 euros et l’apport de 90 000 euros.

 

Un apport médian de 18 000 euros en France

 

Toutefois, à l’échelon national, l’apport moyen n’est « que » de 18 000 euros par foyer pour une moyenne de revenu de 3 600 euros. Dans 7 cas sur 10, l’apport est inférieur à 50 000 euros. Clairement, cela met en exergue le fait que grâce à des taux de crédits immobiliers faibles, de nombreux ménages aux revenus disparates peuvent acheter.

 

Cela étant, l’heure est à l’épargne à cause de la crise. Le seul levier qui pourrait débloquer la situation sera une baisse des prix durables.