Au nom de la protection de l’environnement, du développement durable et… des factures de consommation d’énergie trop élevées, le dispositif de chauffage de la maison doit impérativement être révisé pour devenir optimal.

L’optimisation du système de chauffage passe par l’amélioration de l’isolation thermique.

L’amélioration de l’isolation de l’habitation est le premier geste en faveur des économies d’énergie et préalable à toute modification du moyen de chauffage. Un bilan thermique identifiera les éventuels travaux d’isolation à entreprendre.

La toiture est souvent mise en cause car elle laisse s’échapper près de 30% de la chaleur. La première étape sera donc l’isolation des combles à l’aide d’un isolant sélectionné pour sa résistance thermique et son épaisseur adaptée à la zone climatique.

Il est également possible de renforcer l’isolation thermique des murs et du plancher bas. Les huisseries sont également des éléments clés dans la lutte contre les déperditions de chaleur. Double et même triple vitrage sont à l’honneur pour réaliser de plus larges économies d’énergies.

La bonne régulation du chauffage

Le système de chauffage doit être géré en fonction de votre présence dans la journée. Grâce à un dispositif électronique et de robinets thermostatiques, vous réglez avec précision le chauffage pièce par pièce. Agrémentés d’une horloge de programmation, ces dispositifs régulent la température en fonction des plages horaires d’occupation de la maison. De plus, il est désormais possible d’équiper ses portes et fenêtres de détecteurs qui coupent le chauffage dès leurs ouvertures.

Profiter des avancées technologiques

La nouvelle génération d’appareils de chauffage est beaucoup plus performante et fournit un bien meilleur rendement que les appareils de plus de 10 ans, énergivores. Remplacer ses vieux chauffages s’avère un bon investissement.

Remplaçantes des chaudières à gaz ou à fioul, les chaudières à condensations ont un rendement qui dépasse les 100% et s’avèrent bien plus économes.

Les derniers convecteurs électriques, qu’ils soient rayonnants ou radiants, sont équipés de thermostats et de programmateurs électroniques qui favorisent une meilleure gestion de la consommation.

Pour les maisons équipées d’une cheminée, il est recommandé de transformer le foyer ouvert en foyer fermé  ou d’installer un insert, ce qui permet d’augmenter son rendement de 50 à 70%. Assorties d’un récupérateur de chaleur, ces installations peuvent chauffer plusieurs pièces.

Dans une démarche de recherche d’un dispositif de chauffage, on peut envisager l’installation de pompes à chaleur, d’un poêle à granulés, de panneaux photovoltaïques, de chauffage au sol, d’un équipement fonctionnant au bois, tout un ensemble de solutions permises par les dernières avancées technologiques et qui donnent droit à un crédit d’impôt. L’ADEME délivre un bon nombre d’informations sur l’optimisation du système de chauffage et informe régulièrement des aides disponibles pour soutenir l’investissement.