La capitale française ne dément pas sa réputation de ville très onéreuse en matière d’immobilier, le marché reste très tendu avec des prix largement inaccessibles à de nombreux investisseurs.

Un cas à part

Alors que l’on observe une décrue des prix de l’immobilier en France depuis le début de l’année, Paris fait figure d’exception notable avec une hausse de 7 % en moyenne. La capitale devient véritablement inaccessible au plus grand nombre malgré des taux d’intérêt en baisse extrêmement sensible, le marché parisien affiche une stagnation remarquable du fait des prix élevés qui font fuir les investisseurs qui attendent une baisse de ce côté avant de s’engager. Malgré des ventes en nette hausse pour le premier mois de l’année, la fiscalité moins attrayante et les projets gouvernementaux qui devraient mettre à mal l’investissement en immobilier expliquent au-delà des prix le moindre dynamisme de Paris.

Investir à Paris, uniquement pour les hauts revenus

Pour investir dans un bien immobilier à Paris, mieux vaut avoir des finances solides et des garanties tangibles pour pouvoir prétendre accéder au crédit et acheter sans difficulté. On estime qu’un ménage investissant dans l’immobilier dans la capitale doit pouvoir afficher des revenus d’environ 8300 euros nets mensuels avec un apport personnel plus que doublé comparativement à d’autres régions du territoire. Le remboursement du crédit s’étale de surcroit en moyenne sur des durées relativement courtes, des éléments forts d’exclusions du marché qui explique largement une spécificité parisienne qui ne devrait pas se trouver radicalement changée sur le court terme.