Alors que le nombre de transactions immobilières ne cesse de dégringoler mois après mois, une récente étude nous en apprend plus sur le sujet.  Récession, peur de la crise, manque de moyens financiers, devenir propriétaire est devenu complexe, à moins que…

28 % des ménages envisagent un achat immobilier

Selon une étude récemment menée, on apprend que moins de 30 % des Français envisagent de réaliser un placement immobilier dans les prochains mois, alors qu’ils étaient plus de 33 % il y a tout juste 1 an. A ce jour, 7 Français sur 10 estiment que la crise immobilière est la cause principale, contre moins des deux tiers il y a 1 an. Cela montre clairement que la confiance des Français envers le marché mais aussi l’Etat s’érode foncièrement.

N’oublions pas que la sortie de crise, malgré le choc de compétitivité, ne sera pas effective avant 2014 au minimum. Concernant le secteur immobilier en lui-même, selon de nombreux experts, la chute des prix semble inéluctable puisqu’à partir d’un moment les vendeurs qui ne souhaitent pas baisser leur prix, devront le faire face à la pénurie de demande. Certains évoquent même des tarifs similaires à 2008, soit avant la crise, d’ici 2 à 3 ans.

L’Etat attendu au tournant

Enfin, il est important de souligner que le tiers des Français espèrent que l’Etat va construire de nombreux logements pour permettre aux foyers modestes de pouvoir aussi accéder à la propriété.