La baisse se poursuit sur les taux des crédits immobiliers et cette tendance semble s’inscrire sur la durée. De quoi accroitre le volume des crédits avec une croissance à deux chiffres au mois de juin comparativement à mai. Mais le différentiel reste sensible sur un an.

Rebond en juin, baisse sensible sur un an

Pour le mois de juin 2012, les crédits immobiliers accordés par les établissements financiers montrent un rebond de 23 % par rapport au mois de mai, pour un total de 7,8 milliards d’euros de nouveaux prêts. Un rebond notable, mais qui ne permet pas d’effacer une baisse de 32 % sur un an.

Le crédit immobilier semble néanmoins dans une phase haussière, avec une raréfaction qui se fait moins prégnante pour les particuliers.

La raison est à chercher du côté des taux d’intérêt, dont les taux fixes connaissent une décrue qui semble se confirmer tous les mois.

Un taux moyen de 3,90 %

Le taux moyen constaté pour un prêt immobilier à taux fixe est de 3,90 % contre 3,94 % pour le mois de mai. Un fléchissement qui se confirme donc, avec un taux à 7 ans au taux moyen de 3,15 %, il faut compter sur de longue durée jusqu’à 4,80 % pour un remboursement sur 30 ans.

Une bonne nouvelle pour les investisseurs qui est néanmoins à pondérer en comparaison du taux moyen observé à la fin de l’année 2010, à seulement 3,36 %.

Des données à suivre de près pour confirmer durablement la tendance baissière.