Clairement, le monde de l’immobilier est en train de vivre un tournant important. Que ce soit à cause de la conjoncture actuelle ou à cause des récentes décisions politiques (fin Loi Scellier, PTZ + modifié, etc…), l’immobilier en France connait des changements drastiques.

A ce titre, il est intéressant de se demander quelle est l’évolution de notre pouvoir d’achat en matière d’immobilier depuis 10 ans. Malheureusement, le premier constant est sans appel puisque ce dernier a considérablement baissé depuis l’an 2000. De plus, des disparités notables sont entrevues entre les différentes villes. Au sein de l’immobilier ancien, il y a 50 % moins d’investissement que durant l’an 2000. Concrètement, à Paris, alors qu’il était possible d’acheter un bien immobilier de 53 mètres carrés pour un remboursement mensuel de 1 000 euros par mois sur 25 ans, à présent, vous n’obtiendrez qu’un logement de … 23 mètres carrés.

La mondialisation au cœur des débats

Un chiffre qui fait froid dans le dos. Aussi, en matière de pouvoir d’achat, chaque année depuis 10 ans, le consommateur lambda perd environ 3 %, ce qui est colossal. Egalement, le prix moyen au mètre carré en France est passé de 1 522 euros à 3280 euros, soit une augmentation de 116 %. Evidemment, les salaires n’ont pas réalisé le même bond. Cela est dû notamment à la crise, aux investissements majeurs des étrangers et à l’appauvrissement structurel du pays (moins d’industrie, plus d’emplois précaires, etc….). Cette mondialisation en vaut-elle la chandelle ?