Depuis plusieurs années, le dispositif immobilier nommé Scellier était devenu l’un des préférés des Français. En effet, il permettait de défalquer les sommes investies de ses impôts, une aubaine pour bon nombre de contribuables. Toutefois, cette loi sera inactive à compter du 1er janvier 2013, alors quelles sont les solutions ?

Depuis 2009, la loi Scellier est plébiscitée

Depuis plus de 3 ans, la loi Scellier permettait de bénéficier d’une réduction d’impôt si le contribuable achetait un logement neuf ou en cours de finalisation. En échange, ce dernier devait le mettre en location pendant 9 ans à un tarif délimité.

A ce titre, d’une part les propriétaires pouvaient défiscaliser, et, la construction de logements battait son plein. Cela étant, suite à plusieurs coups de rabot, il n’y a plus que 13 % qui puissent être défalqué à ce jour. Vous avez toutefois jusqu’au 31 décembre 2012 pour dénicher de bonnes affaires, mais ces dernières sont de plus en plus rares dans un marché pourtant morose.

La suite après la loi Scellier

Actuellement, le nouveau gouvernement est en train de travailler sur un nouveau dispositif dont l’objectif serait d’aider la construction de logements sociaux, ce qui est l’une des promesses de campagne de François Hollande.

Selon certains bruits de couloir, la nouvelle loi serait plus proche de la loi Besson qui permettrait de proposer des loyers plus économiques. Les premiers textes devraient être terminés au cours du premier trimestre 2013.