Au sein d’un climat économique morose, l’année 2012 sera particulièrement mauvaise pour le secteur immobilier, qu’il s’agisse de l’ancien comme du nouveau. Toutefois, l’obtention d’un crédit après 60 ans est toujours possible, notamment pour les personnes désireuses de réaliser un investissement locatif.

Des profils souvent plus rassurants pour les banquiers

A ce jour, les établissements bancaires rechignent à prêter de l’argent aux primo-accèdants comme aux dossiers qu’ils ne considèrent pas assez solides, effectivement, les conditions d’obtention ont été clairement durcies au grand damne des particuliers.

Cela étant, la marché de l’immobilier ne réagit plus aux mêmes règles qu’auparavant puisqu’il est possible pour une personne âgée (plus de 60 ans) de réaliser un investissement locatif, ce qui lui permettra de générer un revenu complémentaire.

Les conditions d’accès à l’emprunt pour les séniors

Concrètement, jusqu’au 200 000 euros, et à condition d’avoir un profil intéressant (disposer d’un patrimoine, d’une épargne conséquente, etc…), les séniors peuvent emprunter sans aucun souci, il leur sera toutefois nécessaire un bilan de santé positif. Notons que le coût de l’assurance est évidemment plus important que s’il s’agissait d’un emprunteur plus jeune.

A titre d’exemple, il sera possible à un sénior d’emprunter jusqu’à 200 000 euros à un taux d’intérêt de 3 % sur 10 ans, sachant que le taux d’assurance sera alors de 0,26 %. Egalement, dans le cadre d’un crédit immobilier sur 20 ans, le taux sera de 3,60 %. Dans tous les cas, un bilan de santé poussé devra être réalisé.