Alors que le marché immobilier n’est pas la priorité des Français en ces temps de crise, les sociétés de crédit essaient coûte que coûte de relancer ce secteur. Ainsi, les taux de crédit ne cessent de diminuer en ce qui concerne les prêts immobiliers. Cette tendance est  plus visible dans certaines régions de France que d’autres.

 

Les prix qui ne bougent pas

 

Dans cette atmosphère de restriction budgétaire, de réduction des dépenses pour les Français, s’il y a un secteur dont les prix ne diminuent pas, c’est bien l’immobilier. Malgré la crise, se procurer un bien immobilier revient toujours aussi cher dans la plupart des cas. Les prix n’ont pas bougé et certains continuent même d’augmenter. La conséquence principale de cette situation est que le nombre de transactions immobilière a chuté de 15 % sur un an.

 

Diminuer les taux

 

Face à ces prix que ne bougent pas, les établissements de crédit n’ont d’autre choix que de proposer des prêts à des taux plus faibles. Cela à pour but d’inciter les Français à souscrire à un crédit immobilier pour pouvoir financer un bien immobilier. Que ça soit sur des emprunts de 7 ans ou des emprunts sur 30 ans, les taux ont généralement tous diminués.

 

Des taux qui chutent dans toutes les régions

 

Or, ce constat de diminution des taux des crédits immobiliers est le même dans toutes les régions de France et même en Ile-de-France réputée pour proposer les taux les plus chers. Par exemple, pour un emprunt sur 10 ans, le taux est passé de 3,40 % à 3,15 %, soit 0,25 point en moins entre juillet 2012 et octobre 2012.