Le monde de l’immobilier vit de nombreuses péripéties ces derniers mois. Alors que la hausse des prix fut constante jusqu’à la fin de l’été, une certaine stagnation s’opère depuis la rentrée.

Mais parallèlement, les banques n’accordent plus de crédit car leur quota son atteint. Selon différentes villes en France, les prix comme les taux d’intérêts peuvent différer de façon notable. Pour un investissement sur 20 ans dans les plus grandes villes de France, le taux sera de 3,75 % à Toulouse, 3,90 % à Marseille, 3,85 % à Lille et même 4 % à Bordeaux. Des disparités qui peuvent entrainer des coûts supplémentaires, surtout pour ceux qui vivent aux alentours de Bordeaux.

Des taux différents selon les régions

Aussi, les taux moyens par région sont encore plus édifiants. Alors qu’en région Rhône Alpes et en méditerranée, le taux est de 4,15 %, il est de 4,30 % en région parisienne et de 4,80 % dans le Sud-Ouest. Ces différences peuvent impliquer l’achat de bien immobilier relativement différent d’une ville à l’autre. Egalement, n’oublions pas que les banques proposent des taux d’intérêts plus bas aux clients plus aisés. Le monde de l’immobilier est dans une période d’attentisme latent depuis de nombreuses semaines. Gageons que la situation va se clarifier rapidement afin de permettre une relance des achats immobiliers. C’est tout de même un des leviers de la croissance en France. Veillez à ce titre à consulter de nombreuses banques avant de faire votre choix.