Bonjour à tous et bienvenue dans le guide sur comment faire une demande de rachat de crédit immobilier en France. Nous savons que parfois cela peut être délicat mais nous voulons vous aider dans cette démarche afin que vous vous en sortiez le mieux possible !

Si vous voulez vendre votre maison mais que vous avez encore une hypothèque sur celle-ci, assurez-vous que l’acheteur pourra demander un prêt hypothécaire.

Si vous souhaitez vendre votre maison tout en conservant un prêt hypothécaire, assurez-vous que l’acheteur sera en mesure de demander un prêt hypothécaire. S’il ne peut pas en obtenir un, ou s’il peut en obtenir un mais qu’il n’a pas assez d’argent pour payer la propriété et ses prêts existants, il n’y a pas de raison de vendre.

Pour vérifier qu’un acheteur potentiel est éligible et probablement capable de reprendre votre prêt hypothécaire, demandez-lui s’il a déjà demandé un prêt auparavant et s’il a réussi. Vous voudrez également savoir de combien de fonds propres ils disposent dans leur maison actuelle – si vous envisagez de vendre en raison d’un plan de remboursement coûteux (par exemple), ce n’est peut-être pas pour vous !

 Rachat de crédit et vente de votre résidence principale : ce qu’il faut savoir

  • Vous devez être propriétaire d’une maison.
  • Vous devez vendre votre maison.
  • Vous devez avoir une hypothèque sur celle-ci.
  • Le nouveau propriétaire de votre maison devra également l’acheter avec une hypothèque, de sorte qu’il rembourse le prêt au fil du temps et devient propriétaire du bien lorsqu’il est entièrement remboursé.

La première chose à savoir est que cela n’est possible que si vous êtes propriétaire de votre maison.

Pour pouvoir bénéficier d’un rachat de crédit hypothécaire, vous devez être propriétaire de votre logement. Vous ne pouvez pas non plus vendre une propriété qui est en cours de remboursement. Cela signifie que si votre contrat de prêt hypothécaire a été signé et que vous remboursez le montant du prêt chaque mois, cette option ne vous est pas accessible, sauf s’il y a eu un problème avec votre contrat initial (par exemple, si la banque a fait une erreur).

Vous ne pouvez pas non plus vendre une propriété qui est encore louée. Si des locataires vivent dans votre maison mais que vous n’en êtes pas propriétaire, la banque ne le sera pas non plus lorsqu’elle viendra reprendre possession du bien, car techniquement, il ne lui appartient pas encore ! Enfin, si vous n’êtes pas encore propriétaire de la maison – si elle est encore en cours de construction – cette option ne fonctionnera pas non plus car, encore une fois, techniquement parlant, rien ne s’est encore produit et il n’y a donc rien à reprendre !

Il n’est pas nécessaire que la vente de votre bien soit réalisée car la vente n’aura lieu que lorsque vous aurez trouvé un acheteur et que l’ensemble du dossier aura été accepté par la banque.

Il n’est pas nécessaire que la vente de votre bien soit réalisée car la vente n’aura lieu que lorsque vous aurez trouvé un acheteur et que l’ensemble du dossier aura été accepté par la banque.

La banque demandera alors une visite d’inspection afin de confirmer sa décision en personne. Elle vous communiquera alors une date à laquelle elle pense pouvoir compléter votre dossier. Une fois cette date passée et sans aucune communication de leur part, cela signifie que votre demande a été rejetée et que vous devez recommencer avec un autre prêteur ou une autre société.

Ensuite, vous pouvez procéder à la transaction.

Si vous décidez de vendre votre maison et que vous avez une hypothèque, vous pouvez procéder à la transaction. Si vous n’avez qu’une hypothèque et pas de titre de propriété, vous devez alors rembourser cette dette avant de vendre.

L’offre qui vous a été faite auparavant n’a plus de sens et devra être renégociée.

Vous pouvez être amené à renégocier votre prêt hypothécaire avec votre banque si les situations suivantes s’appliquent :

  • Votre situation financière a changé et vous n’êtes plus en mesure de maintenir les remboursements aux conditions actuelles.
  • L’offre qui vous a été faite précédemment n’a plus de sens et devra être renégociée. Par exemple, si les taux d’intérêt ont baissé ou si vous pouvez maintenant vous permettre un prêt plus important, il est probablement judicieux d’essayer d’obtenir de meilleures conditions cette fois-ci.

Négociez avec votre nouvelle banque

Si votre nouvelle banque est disposée à négocier avec vous, il est temps de vous asseoir et de conclure un accord. Vous devrez être prêt pour cette négociation, alors assurez-vous d’avoir les éléments suivants sous la main :

  • Vous devez être éligible au crédit. Si la banque dispose d’informations sur votre situation financière qui indiquent que vous ne pouvez pas vous permettre de racheter le prêt hypothécaire, elle n’acceptera pas de le vendre du tout ou à un prix inférieur.
  • Vous devez avoir un acheteur pour le bien. Même si vous êtes prêt à payer comptant pour votre nouveau rachat de prêt hypothécaire, les prêteurs veulent avoir l’assurance que quelqu’un achètera leur propriété lorsqu’ils la revendront après y avoir effectué des réparations ou des rénovations. Le rapport d’évaluation d’une tierce partie peut également être utile comme preuve de valeur au cas où les négociations échoueraient à un moment donné lors des discussions entre les parties directement concernées par le rachat de prêts auprès des banques (par exemple, les emprunteurs).

Vous devez savoir que le rachat de crédit fait partie des opérations immobilières, les conditions peuvent donc changer légèrement.

Il faut savoir que le rachat de crédit fait partie des opérations immobilières, les conditions peuvent donc légèrement changer. Par exemple, votre banque peut vous demander des frais d’expertise immobilière. En plus de cela et si cela n’est pas déjà inclus dans leur offre, ils pourraient également vous demander de présenter des justificatifs de revenus et une pièce d’identité (par exemple, un passeport). Pour éviter toute mauvaise surprise, nous vous conseillons de lire attentivement tous les documents que votre banque vous enverra avant de les signer.

Les exemples suivants montrent quelques scénarios courants :

  • Premier scénario : Vous avez acheté votre appartement avec un prêt hypothécaire initial à 80 % LTV (loan-to-value), mais vous voulez maintenant le revendre parce que vous avez trouvé un autre endroit qui correspond mieux à vos besoins ou parce que les prix ont augmenté depuis… Dans ce cas, la banque remboursera son investissement initial en demandant des frais supplémentaires de 10 à 15 % selon le temps écoulé depuis l’achat/la vente ;
  • Deuxième scénario : Votre situation a changé radicalement (divorce, etc.), à tel point qu’après plusieurs années où les paiements ont été effectués régulièrement, à temps, chaque mois, sans aucun problème, il y a soudain eu un mois où rien n’a été payé, le remboursement ayant été consacré à la garde des enfants ! Le prêteur décide de ne pas attendre plus longtemps en espérant que cela ne se reproduira plus, même s’il sait pertinemment que lorsque la vie d’une personne se dégrade, on ne sait pas quand les choses vont se rétablir, ce qui n’arrive souvent que plusieurs années plus tard !

Dans ce cas, des frais d’expertise immobilière sont parfois proposés par les banques si le montant est assez élevé.

  • Les frais d’expertise ne sont pas toujours exigés par la banque.
  • Dans ce cas, les frais d’expertise immobilière sont parfois proposés par les banques si le montant est suffisamment élevé.

Tout d’abord, il est nécessaire que vous remplissiez un dossier qui correspond aux normes imposées par la banque afin qu’elle vous accorde les fonds pour votre projet.

Pour pouvoir obtenir un prêt, il est nécessaire que vous remplissiez un dossier qui correspond aux normes imposées par la banque afin qu’elle vous accorde les fonds pour votre projet. Ce dossier doit contenir des éléments tels qu’une pièce d’identité (carte d’identité ou passeport), des justificatifs de revenus et parfois des déclarations fiscales. Ce dossier sera ensuite examiné par la banque.

Le dossier doit contenir des éléments tels qu’une pièce d’identité (carte d’identité ou passeport), des justificatifs de revenus et parfois des déclarations fiscales.

Ce dossier doit contenir des éléments tels qu’une pièce d’identité (carte d’identité ou passeport), des justificatifs de revenus et parfois des déclarations fiscales.

Vous devez présenter une preuve de vos revenus lorsque vous demandez un rachat de crédit hypothécaire. Pour ce faire, vous pouvez présenter :

  • Vos déclarations fiscales des trois dernières années, le cas échéant ;
  • Une déclaration de votre employeur confirmant que vous y travaillez toujours ; ou
  • Si vous êtes indépendant, une lettre expliquant la nature de vos activités professionnelles (s’il y a eu des changements depuis la demande initiale).

 Assurez-vous de pouvoir bénéficier d’un crédit avant de vendre une maison dont l’hypothèque est toujours en vigueur.

Pour obtenir un rachat de crédit, vous devez répondre à tous les critères suivants :

  • Vous devez disposer d’un crédit suffisant pour acheter une autre maison. Le gouvernement français exige que vous ayez au moins 20 % de fonds propres dans votre maison actuelle avant de la vendre, et il en demandera la preuve par une évaluation.
  • Vous devez avoir un acheteur pour votre maison actuelle qui a été approuvé par la banque du vendeur (la banque du vendeur sera souvent prête à négocier cela avec vous si vous vendez rapidement).
  • Vous devez avoir un contrat avec un nouvel acheteur pour votre propriété actuelle, qui doit inclure une offre ou un prix d’achat et des détails sur la somme d’argent qui changera de mains lorsque la vente aura lieu.
  • Votre banque doit approuver la reprise de l’hypothèque de son détenteur actuel (le cas échéant), ainsi que toute autre exigence qu’elle souhaite voir satisfaite avant d’entreprendre toute autre démarche liée aux services de séquestre ou aux frais de clôture associés à l’achat/la vente de biens immobiliers en France.

Pour conclure, il est important de rappeler que le rachat de crédit hypothécaire peut être une excellente solution pour de nombreuses personnes. Cependant, vous devez garder à l’esprit qu’il n’est pas toujours possible dans certains cas et notamment auprès de certaines banques. Faites donc vos recherches avant de vous engager et, si nécessaire, faites appel à un courtier professionnel si vous avez des questions !