Suite à une récente étude menée par un cabinet immobilier spécialisé (Empruntis.com), on en sait plus sur les conditions d’accès à la propriété. Notamment concernant le profil-type de l’emprunteur, à savoir ses revenus comme son apport. Etat des lieux.

L’apport : élément clé d’un dossier de financement

Afin d’obtenir un crédit immobilier, il est nécessaire de disposer d’un apport conséquent. Aussi, plus les années passent, plus le montant de cet apport est élevé. A titre d’exemple, la moyenne en France est de 50 000 euros, mais ce montant atteint une moyenne de plus de 82 000 euros à Paris.

Dans certaines régions de France, l’apport est en revanche plus faible. Toutefois, ce montant médian est très élevé, surtout lorsque l’on sait qu’à la fin des années 90, le montant de cet apport permettait d’acheter une maison en province ou un petit studio en région parisienne…

Un propriétaire à 36 ans en moyenne

Aussi, on apprend que le propriétaire type a 36 ans, et, que les ressources de son foyer sont en moyenne de 4 400 euros nets. Evidemment, cela est loin d’être le cas de tous les Français. Face à un tel nivellement, les foyers dits modestes sont clairement exclus du marché immobilier. D’autant plus que les personnes déjà propriétaires trustent les nouvelles demandes de financement pour acheter un second bien immobilier, là où les primo-accèdants voient leurs dossiers être refusés.

Et vous, pensez-vous être dans cette moyenne afin de pouvoir acheter un bien immobilier dans les mois à venir ?