Une baisse des prix de l’immobilier souhaitée par l’Etat

 

Selon une récente étude menée par les ministères en charge de l’immobilier et du pouvoir d’achat, une baisse des prix de l’immobilier serait souhaitable. Bien sûr pour les ménages, mais aussi pour les entreprises et la compétitivité en général. Des mesures drastiques vont-elles être prises ?

Depuis 2000, l’envolée des prix de l’immobilier est étonnante

 

Afin de mieux comprendre cette hausse continue des prix de l’immobilier depuis l’an 2000, il est important de noter que pour une base de 100, à titre d’exemple, l’Espagne a atteint 240 en 2008 avant de s’effondrer à 190 en 2012 (chute en cours), l’Allemagne a su gérer son patrimoine puisque la hausse a été très faible (105), et, la France a quant à elle était le seul pays au sein duquel il y a eu une baisse en 2008 puis une hausse continue depuis.

 

A ce jour, la base est de près de 230 et une stagnation a priori durable s’est installée (notamment depuis la fin 2011). Alors que le marché attend une baisse, celle-ci peine à arriver.

 

Redevenir compétitif, un leitmotiv pour Bercy

 

Clairement, le souhait du gouvernement est de redevenir compétitif en la matière en évitant à tout prix une nouvelle bulle spéculative, tant pour les particuliers que pour les entreprises. Afin de relancer une croissance quasi-nulle en 2012, Bercy souhaite redonner un certain pouvoir d’achat aux ménages et aux gérants.

 

Prochainement, un plan sera proposé par Cécile Duflot et Jérôme Cahuzac afin de relancer les investissements immobiliers qui sont en berne depuis plusieurs semestres…

Mots-clefs :