PTZ+ 2013, comment ça marche ?

 

 

Les avantages liés au PTZ+ version 2013 étaient attendus par les acteurs principaux du marché immobilier. Dans cette nouvelle mouture, plus que jamais, les ménages modestes sont privilégiés, tout comme les investissements dans les logements dits « verts », décryptage.

HLM et Bâtiment Basse Consommation

 

En 2013, le PTZ+ ne sera disponible que pour 2 catégories de logements, à savoir les logements neufs dotés d’une certification Basse Consommation (BBC 2005 et RT 2012) et les logements de type HLM (Habitation à Loyer Modéré).

 

Le calcul est toujours basé sur les ressources du foyer afin d’attribuer ce Prêt à Taux Zéro +. Plusieurs zones ont aussi été délimitées, à savoir la zone A (Paris et Côte d’Azur notamment), le Zone B1 (toutes les villes de plus de 250 000 habitants), la zone B2 (villes de plus de 50 000 habitants) et le zone C (reste de l’hexagone).

 

A titre d’exemple, le plafond des ressources est de 36 000 euros par an pour 1 personne en Zone A, 36 400 euros pour 2 personnes en Zone B1 ou encore 37 000 euros pour 4 personnes en Zone C.

 

Concernant les montants alloués dans le cadre du PTZ+, il ne pourra excéder 51 000 euros pour 1 personnes vivant en Zone A, 51 000 euros pour 3 personnes vivants en Zone B1 ou encore 32 000 euros pour une famille de 5 personnes vivants en zone C.

 

Dès à présent, évaluez vos conditions d’éligibilité au PTZ+ 2013.

 

Mots-clefs :