Logements vacants : une taxation alourdie

 

 

Afin de lutter contre les logements vacants et donc contre le fait que de plus en plus de gens vivent dans la rue. Le gouvernement a mis en place une loi de finance qui va permettre d’alourdir la taxation au niveau des logements vacants.

Trop de logements vacants

 

Régulièrement des associations comme le Mouvement Emmaüs, se scandalisent et ameutent l’opinion afin de lutter contre les logements vacants.

 

En effet, face aux personnes qui ont des difficultés à se loger et qui sont de plus en plus nombreuses, ces associations évoquent le fait que de nombreux logements sont laissés vacants alors qu’ils pourraient être utilisés. Ils proposent donc que les propriétaires de ce genre de logement, généralement des compagnies, louent leurs logements tant qu’elles n’en ont pas besoin.

 

Une taxation alourdie

 

Or, il est rare que les propriétaires écoutent ces associations, et ces dernières jugent les logements non utilisés encore trop nombreux. C’est la raison pour laquelle le gouvernement a mis en place une loi qui augmente la taxation pour ce type de logement. Plus précisément, la taxation sera mise en place après 2 années d’inoccupation contre 5 jusqu’ici.

 

De plus, la taxe sur les logements vaquant va voir son taux renforcé puisqu’il va passer de 10 % à 12,5 % la première année, et de 12,5 % à 25 % dès la deuxième année. Le propriétaire doit voir son logement occuper pendant au moins 90 jours (contre 30) s’il veut échapper à cette taxe.

Mots-clefs :