L’immobilier et les stations de ski

 

Comme sur l’ensemble du territoire, les ventes immobilières sont en net recul dans les stations de ski. Pourtant, les négociations semblent plus réalisables dans ces dernières, tant mieux car les acheteurs ne comptent pas laisser passer certaines occasions.

L’immobilier dans les stations de sports d’hiver

Dans les Alpes, les tarifs ont sérieusement baissé ou inversement connu un bond selon les stations. A titre d’exemple, les baisses concernent Les Gets avec – 6,6 %, Le Grand Bornand avec – 4,8 %, La Plagne avec – 6,5 % ou encore Tignes Le Lac avec – 6,8 %.

Concernant les hausses, les stations réputées ont profité de la crise pour augmenter les tarifs. Les prix ont augmenté de 8,9 % à Megève, 9 % aux Arcs ou encore 10 % à Méribel. Les disparités sont donc importantes à quelques kilomètres d’écart, sans doute l’effet « People » de certaines stations de ski.

Des opportunités pour les investisseurs

Malgré certaines baisses, l’immobilier en montagne est une valeur refuge car par essence l’offre sera toujours limitée et la demande toujours importante, même pendant la période estivale. A ce titre, de bonnes opportunités sont à saisir au sein des stations où les prix ont baissé. Les actuels propriétaires étant plus à même de négocier le prix de leur bien immobilier.

A titre d’astuce, il est recommandé d’opter pour des stations qui sont reliées aux autres. En effet, elle bénéficie ainsi du rayonnement d’autres stations du fait de la proximité.

Mots-clefs :