Les rabots de la Loi Scellier

Alors que le plan de rigueur a récemment été énoncé par le Premier Ministre, François Fillon, ce dernier sera voté par l’assemblée nationale dans les prochains jours.

Sa mise en œuvre sera donc rapide et durable afin de combattre le déficit de la France. Aussi, des coups de rabots ont été effectués sur de nombreuses niches fiscales comme les plus values immobilières ou encore certaines produits défiscalisant. Dans le début de l’année 2012, d’autres coups de rabots sont prévus, notamment concernant la loi Scellier. En effet, alors que cette loi permettait à de nombreux investisseurs de défiscaliser certains achats immobiliers à hauteur de 22 %, ce chiffre sera revu à la baisse et devrait avoisiner les 18 %. Certaines rumeurs évoquent même une baisse pouvant aller jusqu’à 16 %.

Le coup de rabot pourrait être de 6 %

Ce manque à gagner évident pour les investisseurs pourrait avoir des conséquences néfastes sur le monde immobilier. Pouvoir défiscaliser 22 % n’est pas comme pouvoir défiscaliser 16 %, surtout pour un investissement devant être conservé pendant au moins neuf ans. Depuis de nombreux mois, les spéculations allaient bon train, voila donc la réalité décidée par le gouvernement. Cette crise européenne doublée d’une crise étatique sans précédent est certes moins forte que chez nos voisins espagnols et Grecs, mais ces différents coups de rabots pourraient avoir des conséquences plus néfastes que prévues. Reste à connaitre l’attitude générale des foyers fiscaux qui pourraient alors se tourner vers d’autres formes de placements.

Mots-clefs :