Le DPE et sa répartition

Le DPE est la contraction de Diagnostic de Performance Énergétique, il permet de calculer avec précision les dépenses énergétiques qui sont liées à un bien immobilier. Ce test est obligatoire depuis le début de l’année et rentre dans le cadre du « Grenelle de l’environnement ». L’objectif avoué est de contrecarrer les logements qui dépensent trop d’énergie  et donc qui ne contribue pas de façon écologique à la protection des ressources naturelles de la planète en émettant des gaz à effet de serre. Il est classé de A à G, A étant le plus économe et G le plus énergivore. D’ici à 2012, tous les logements classés en G devront passer en F afin d’améliorer les conditions d’isolation des biens immobiliers concernés, et, de faire baisser la facture de gaz et d’électricité des occupants.

Cette récente obligation n’est suivie que par 67 % des annonces. A l’heure d’aujourd’hui il  est plus rare de se retrouver en catégorie A, B voir C étant donné les méthodes de construction (brique, plâtre, etc…) appliquées. A ce titre, seulement 17 % sont en classe A à C, 37 % en D et 46 % entre E et G. Cela indique que l’isolation de près de la moitié des biens sur le marché laisse grandement à désirer. Cette norme permet aux potentiels acheteurs et aux locataires d’obtenir des informations fiables concernant les futures factures liées à l’énergie du bien immobilier. Un paramètre donc à regarder avec précision au risque d’avoir certaines déconvenues. Au final, c’est un réel plus pour l’économie comme pour le particulier.

Mots-clefs : ,