L immobilier commercial ne connait pas la crise

 

Dans le secteur de l’immobilier, les biens commerciaux ne connaissent pas la crise avec des résultats solides affichés par les acteurs engagés sur ce créneau. Tous les indicateurs sont au vert, avec des perspectives de croissance encourageantes.

Une rentabilité au beau fixe pour les centres commerciaux  

Les résultats sont flatteurs pour les centres commerciaux, Unibail Rodamco, le leader européen de l’immobilier commercial souligne un chiffre d’affaires qui apparait en hausse de 2,1 % sur le début de l’année 2012 pour les locataires de ses murs. Un chiffre qui peut apparaitre modeste, mais qui est à intégrer avec des loyers qui sont en nette hausse (+ 23 %) au moment de leur renégociation ou d’un changement de locataire.  Une augmentation qui démontre l’attrait que conservent les centres commerciaux, encore largement fréquentés par les consommateurs.

L’immobilier de bureau à la baisse

Le contraste est saisissant avec un immobilier commercial loin de connaitre la crise et un secteur de l’immobilier de bureau qui connait un ralentissement marqué. Hammerson, une autre société foncière d’envergure a annoncé s’être fortement désengagée sur l’immobilier de bureaux à Londres, en cédant une surface conséquente, pour une valeur de 518 millions de livres.

Une opération qui symbolise la moindre attractivité de cette branche de l’immobilier, qui connait une croissance très poussive. Un concurrent d’Hammerson tel que Mericlay, qui possède uniquement des surfaces commerciales, a réussi à dégager une croissance de 4,8 % sur ses revenus issus de la location, contre 2,4 % pour Hammerson. Preuve que l’immobilier commercial reste une valeur sûre.

Mots-clefs : ,